Enfin les vacances ! (2/2)

 

Launceston, comme à notre habitude nous ne savons jamais trop quel jour nous sommes et lorsque l’on débarque en ville c’est souvent pour se rendre compte qu’on est dimanche, et qu’on a encore eu une riche idée de choisir ce jour la pour visiter la ville. Bref, La ville a beau faire près de 80000 habitants (une ville énorme donc pour la Tasmanie), il n’y a pas grand chose à y faire surtout en ce jour. La météo est désormais radicalement caniculaire, près de 35°C à l’ombre et un soleil de plomb qui brûle la peau (2 jours plus tôt nous n’avions pas 10°C…). Nous partons donc vers Cataracte Gorge, un petit lac alimenté par une rivière caillouteuse où les Launcestoniens viennent se balader et se rafraichir en ce jour de grande chaleur. Nous remonterons donc la rivière sur le chemin de randonnée pour en ajouter une autre à notre tableau de chasse, mais la chaleur est tellement insupportable que nous ne résisterons pas à un petit plouf.
IMGP0618_thumb[1]IMGP0624_thumb[1]

Nous reprendrons ensuite la route au nord le long de la Tamar River avec pour but de visiter le lendemain le Narawntapu National Park, dont le Lonely Planet ne parle même pas, au moins ce ne sera pas bondé de français… Après une nuit de canicule à combattre la chaleur et les moustiques, nous sommes réveillés par une pluie battante que l’on annonce pour toute la journée… Dans ces conditions, inutile d’aller jusqu’au parc national, nous faisons demi-tour pour rejoindre le camping le plus proche et nous abriter. Nous en profiterons donc pour faire tout ce que nous n’avons pas le temps de faire habituellement, blog, tri de photos, bouquins, repos, billard…
Le lendemain, la météo s’est nettement amélioré, ni une ni deux nous partons vers le parc national et optons pour une journée cool, soit une petite balade avec un ranger du parc sur la plage qui nous emmènera à la découverte des coquillages, crabes et étoiles de mer du coin, et surtout qui nous présentera tout ce qui pullule ici c’est à dire les espèces venues de ces satanés voisins de Nouvelle-Zélande. Il y en a tellement que c’est à se demander s’il reste encore des espèces Tasmanienne. Ensuite balade de 2 heures autour d’un lac pour rencontrer la faune du coin : pademelons, wallabies, wombats, opposums, oiseaux en tout genre et surtout un énorme serpent noir qui nous a tous les 2 bien surpris. Bizarrement on arrive toujours pas à s’y faire à ces maudits reptiles…
IMGP0650IMGP0687IMGP0694IMGP0661IMGP0700

Nous repartirons de ce parc réputé pour sa faune dès le lendemain, Delphine souffrant d’une douleur à la jambe (probablement due à une méchante morsure d’araignée, mais rien de grave) ne se sent pas capable de faire la rando de 6h qui nous tentait tant. Pas grave, on en profitera pour visiter la côte nord de Port Sorell à Burnie avant de retrouver nos amis de woofing à Paradise juste avant de reprendre le ferry. La côte nord de la Tasmanie est en fait une chaîne de petites villes pas forcément intéressantes au premier IMGP0745abord mis à part Penguin réputée pour ses colonies de pingouins (vous ne vous y attendiez pas je suis sur) qui retourne à la plage au coucher de soleil, après une journée en mer. Nous ne les avons donc pas croisés en plein après-midi, excepté un bien beau spécimen qui trainait en ville pour faire un peu de shopping. Suite à cela nous finirons notre boucle de la Tasmanie par le Leven Canyon et par No Where Else, un lieu qui porte bien son étrange nom, avant de revenir à Paradise, là où nous avions débarqués il y a maintenant près de 2 mois. C’est donc avec grand plaisir que nous retrouvons nos hôtes Kurt, Kali et Hanke pour 2 jours dans une vraie maison, avec un vrai lit et des douches chaudes.
IMGP0751IMGP0760IMGP0778

 

IMGP9742_thumb1Le saviez-vous ? Dans un précédent post nous vous parlions de petits trous dans les coquillages des plages Tasmaniennes, et contrairement à ce que vos esprits farfelus avaient pu imaginé, la bonne réponse était la réponse B (B/ Ils ont été percés par une bestiole (oiseaux, insectes, parasites, autres…), pour être gobés ou autre. )… “Ah bah oui bien sur !” me direz-vous. Mais encore fallait-il savoir de quel animal il s’agit et c’est là tout l’intérêt de cette deuxième rubrique “Le saviez-vous ?” sur le sujet. Et bien figurez vous que ces petits trous on été percés par d’autres coquillages (cf. 2ème photo) ! Mais chose encore plus surprenante la réponse C (C/ Les tasmaniens s’ennuyant ferme sur la plage passent leur temps à faire des trous dans les coquillages, pour le fun.) IMGP0721n’était pas si stupide que ça en fait. En effet, les aborigènes de Tasmanie réalisaient avec ces petits coquillages, des colliers. Colliers qui se vendent désormais à prix d’or (où alors ce sont des copies chinoises) dans les boutiques à souvenirs. Comme quoi, on ne dit pas que des conneries dans cette rubrique.

4 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. luisito06
    Fév 02, 2012 @ 11:03:18

    Décidément, je suis fan de Wombat, elle est cool ta photo!
    Nous on a vu des dromadaires la semaine dernière! 🙂

    Bon alors, c’est quoi cette histoire? Vous avez eu du soleil et même chaud? mais c’est pas possible, il me semblait que la Tasmanie c’est un peu la Bretagne de l’Australie!

    Réponse

  2. Maxime
    Fév 02, 2012 @ 11:08:28

    c’est pire, je pense que ce serait plus l’irlande ou la norvège…

    Réponse

  3. Nico
    Fév 02, 2012 @ 12:43:31

    Allez au sud pour le soleil ça marche… mais pas trop au sud :).
    « Il y en a tellement que c’est à se demander s’il reste encore des espèces Tasmanienne. »
    => En nouvelle zélande c’est pareil, ils sont envahi de Possom.

    Réponse

  4. luisito06
    Fév 06, 2012 @ 04:37:54

    Ouais il parait qu’en NZ, ils encouragent meme les conducteurs à écraser des possum! Ya meme des resto (coréens bien sur), ou en peu même en manger.
    Alors qu’en OZ, on aime le possum, c’est mignon, c’est fun, c’est très human-friendly. Tous les soirs ou on campe dans le bush, ya toujours une petite visite, pour nous piquer des chips évidement 🙂

    Mais bon, moi je veux voir un Wombat !!! Les possum c’est fun, mais un wombat c’est gros!

    Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :